Vous avez dit “paradis” ?

Bonjour les amis !! Comment allez-vous ? J’imagine que la plupart ont fait le deuil des vacances et sont retournés à leurs activités. Je viens justement vous parler aujourd’hui d’une découverte que j’ai faite lors de mes vacances il y’a deux semaines dans mon pays le Togo.

Pour ceux qui ne connaissent pas le Togo, c’est un pays de 56.600  km2 de superficie  situé en Afrique de l’ouest entre le Bénin, le Ghana, le Burkina Faso et l’océan atlantique. Lors d’une visite sur une foire de la place, je suis tombée sur une projection de vidéos de ce qui serait un centre de sports/loisirs basé à Danyi, une petite ville montagneuse à 185 km de la capitale Lomé où je résidais. Les images étaient si inédites que j’ai d’abord pensé à une publicité mensongère avant de me rassurer que la structure existe bel et bien. Vous l’aurez certainement deviné, j’y suis allée quelques jours plus tard accompagnée d’un cousin pour voir “de mes propres yeux” et quelle fut ma surprise !! Un petit paradis naturel perché dans les montagnes à 800 m d’altitude et sur près de 200 hectares de domaine.

De la haut on a une vue imprenable sur le Pic d’Agou qui est le plut haut sommet du pays, les monts Hayto et la ville d’Atakpamé. L’air y est pur, la végétation verdoyante et le climat doux toute l’année. On y trouve des circuits de marche pouvant aller d’une demi-heure à 4 heures, des circuits de VTT, des gîtes pour camper, faire du yoga, ou tout simplement une sieste bercée par le chant des oiseaux en pleine forêt. Un véritable havre de paix et le repère parfait pour les sportifs, les amateurs de camping et de photographie nature. Même si elle n’a duré qu’une heure, j’y ai fais la randonnée la plus éprouvante de ma vie pour voir la petite cascade sauvage qui s’y cache car celle ci se trouve au fond d’une descente rocheuse avec une forte pente qui a mis mes genoux à rude épreuve à la remontée. Chose qui n’était pas pour déplaire à la gourmande et curieuse sport-addict que je suis !! Et en parlant de gourmandise, miam miam je laisse libre court à votre imagination.. Je ne saurai décrire avec des mots tout ce que j’ai vu et ressenti pendant ce court séjour là-haut au Golden Eye; Vous m’en direz des nouvelles quand vous y ferez un tour!!

Je vous fais des bisous ; à bientôt 🙂

Commentaires

    1. Auteur
      de l’article
    1. Auteur
      de l’article
    1. Auteur
      de l’article
  1. Éliane Comparetti

    Merci Sabine,très beau texte,et t as raison on a pas besoin de mourir pour être au Paradis ?. Nous l avons sur les plateaux ,en particulier à Goldeneye.

    1. Auteur
      de l’article
    1. Auteur
      de l’article
    1. Auteur
      de l’article
    1. Auteur
      de l’article
    1. Auteur
      de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *