J’ai failli y passer..

Bonjour ici,comment vous portez-vous ? Il y’a belle lurette. La vie n’est pas toujours rose mais on garde le sourire. J’ai été pas mal secouée par plusieurs événements douloureux qui m’ont fait un peu disparaître mais grâce à Dieu ça va et je tenais à partager avec vous aujourd’hui une expérience assez insoliteCeux d’entre vous qui me suivent sur les réseaux sociaux savent que je travaille comme kiné depuis un mois dans une équipe de football à Salé. Je sortais de l’entrainement un de ces quatre matins quand j’ai brusquement senti une chose s’accrocher farouchement à ma cheville droite. Pourrez-vous deviner ce que j’ai vu en me retournant dans une panique et une hystérie à lier ? Je parie que NON !! Tenez-vous bien c’était un CHIEEEN.. très sale, d’un pelage blanc noir et d’aspect extrêmement douteux qui me mordait. J’en tremble encore en écrivant ces mots tellement la scène était horrible. J’ai vraiment cru que j’hallucinais parce que ce n’est pas le genre de chose qu’on imagine tous les jours. Je me suis débattue, j’ai hurlé de toutes mes forces pendant je ne saurais vous dire combien de temps (sans que personne ne vienne à mon secours, OUI c’est comme ça que ça marche au Maroc malheureusement) avant de réussir à mettre l’animal à terre et libérer ma cheville. Quand je pensais avoir finalement de l’aide pendant les quelques secondes de pause ou j’avais réussi à maintenir la bête au sol j’ai vite déchanté sous le regard spectateur de la foule quand le chien a rebondit de plus belle pour enfoncer ses crocs dans mon avant-bras gauche me laissant une profonde blessure pour finir par s’enfuir vers la direction par laquelle il était venu. J’avais l’impression de regarder un mauvais film sans pouvoir zapper. Pour moi c’était la fin car je ne pouvais assurer si ce chien était enragé ou sain, s’il était errant ou domestique car tout dans son aspect et son comportement portait à croire qu’il était malade. Toute ma vie a défilé devant moi en une minute. Les larmes et la sueur coulaient à flot car je savais que la seule issue de la maladie de la rage quand ses symptômes apparaissent c’est la MORT. Mais en tant que personnel de santé si je suis capable d’aider les autres il n’y a pas de raison pour que je ne puisse pas m’aider moi-même alors mes réflexes de survie ont repris le dessus. J’ai utilisé le reste du pull (le reste parce que le chien a déchiré mon pantalon et la manche du pull) que je portais pour en faire un garrot que j’attaché fort autour de mon bras et me suis mise à crier à tue-tête pour demander ou se trouvait l’hôpital le plus proche. Un jeune adolescent (que je ne reconnaîtrai surement pas dans la rue à cause de tout ce stress et que je remercie énormément) m’y a conduit avant de m’aider ensuite à trouver un taxi pour aller ailleurs car l’hôpital qui était a coté ne pouvait pas me prendre en charge. Le trajet a duré 15 minutes, peut-être 20 ou 30 je ne sais pas. Je revoyais ma vie en entier, les larmes coulaient et je récitais mes prières quand je me suis souvenue que je devais sortir mon téléphone de mon sac pour prévenir mes proches du cauchemar qui venait d’arriver. J’ai été reçue aux urgences du 2ème hôpital où j’ai vraiment cru que mes craintes étaient justifiées car malgré la panique les pleurs et les questions que je posais au médecin il ne disait rien qui garantissait que tout irait bien. Il a prescrit le vaccin contre le tétanos qu’une infirmière a bien voulu s’empresser de me faire en voyant ma dégaine (lol) avant de me nettoyer mes plaies et ensuite me référer dans un autre institut pour y faire les vaccins contre la rage. Ce n’est qu’à ce dernier centre qu’on m’a rassurée que je serais vaccinée trois fois sur une durée d’un mois et que tout rentrerait dans l’ordre vu que j’ai eu le réflexe d’y aller avant le délai maximal de 72H après lequel il n’y a plus d’espoir.

Le message que je voudrais faire passer à travers ce texte est que nous l’oublions souvent mais la vie ne tient qu’à un fil. Même les choses qu’on ne voit que dans les documentaires à la télé peuvent nous tomber dessus à n’importe quel moment car ça n’arrive pas qu’aux autres. Le conseil que je peux vous donner aujourd’hui est qu’il faut faire extrêmement attention. Ce n’est pas une incitation à la paranoïa mais je vous prie de faire attention quand vous sortez dans la rue. Évitez les animaux errants quand vous n’êtes pas bien protégés ; Vérifiez que vos enfants vos animaux de compagnie, et vous même êtes à jour dans vos calendriers de vaccination. Gardez votre sang froid dans les situations extrêmes et réalisez les gestes qui sauvent avant même d’arriver à l’hôpital. Même quand vous êtes bien portant JE VOUS EN CONJURE, FAITES AU MOINS UN BILAN DE SANTE PAR AN !! Cela vous permettra de vérifier que tout va bien dans votre organisme et surtout prendre des précautions pour éviter d’éventuels problèmes. Vous n’imaginez pas le nombre de personnes qu’on aurait pu sauver dans nos centres de santé s’ils avaient fait un ou deux bilans quand ils étaient encore en forme. On ne peut pas éviter la mort mais on peut s’arranger pour vivre en paix. Je vous dit à bientôt;Prenez-soin de vous, la vie est précieuse.

Commentaires

    1. Auteur
      de l’article
  1. N2I

    Waouw , eh bien, ça alors.. J’ai eu la chair de poule en lisant ceci..courage à toi
    C’est vrai qu’on doit faire plus attention dans la vie , tout peut arriver , soyons vigilants

    1. Auteur
      de l’article
    1. Auteur
      de l’article
    1. Auteur
      de l’article
    1. Auteur
      de l’article
    1. Auteur
      de l’article
  2. TORRO

    Ça c’est du lourd hein !!!!
    Mais qu’est ce qui nous arrive au juste !!!?
    Plusieurs morts et par finir des morsures de chein !!!!! Ça c’est quoi encore !!!!!?
    Vraiment !!?
    Courage cousine
    Bon rétablissement et prends bien soin de toi.
    Malgré tout tu continue par nous conseiller et autres….
    Que Dieu te protège

    1. Auteur
      de l’article
  3. Eliane

    Wow…je rends grâce à Dieu pour ta vie…ma Sabi mourir de rage?non pas toi…merci pour le conseil…nous tiendrons compte de cela…soigne toi bien…

  4. Gerth

    Assiaaaaaa oobhhh, j ai déjà pleuré pour toi, mais à présent je pense que nous devons sourire et rendre grâce à Dieu et continuer d aller de l avant. Mais s’il vous mes frères et soeurs du Maroc, apprenez à porter secours à des personnes en danger ay lieu d en faire des scènes de spectacle , c est vraiment choquant de voir comment vous réagissez quand les personnes sont en danger

    1. Auteur
      de l’article
    1. Auteur
      de l’article
    1. Auteur
      de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *