Vous mĂ©ritez tous de savoir alors me revoici🙂

Bonjour la famille, comment allez-vous? Une fois n’est pas coutume, moi je me porte trĂšs bien 😁(non je rigole, je me porte toujours Ă  merveille). Ceci est un “article-bilan” de l’annonce que je vous ai faite dans ma derniĂšre publication il y a trois semaines.  MĂȘme si vous n’avez pas pu participer de maniĂšre physique aux activitĂ©s, j’estime que vous mĂ©ritez de dĂ©couvrir ce qu’il y a à  savoir sur le cancer du sein alors me revoici !!

Comme prĂ©vu dans le cadre de ses activitĂ©s du mois d’Octobre Rose, le groupement des Femmes de Sabialafia en collaboration avec les Mandela Washington Fellows 2018 et la communautĂ© Yali Togo a menĂ© une campagne de sensibilisation de trois semaines dans la prĂ©fecture d’AgoĂš. Nous sommes d’abord passĂ©s par les mĂ©dias dont Radio LomĂ©, Pyramide FM, Kanal FM, NWTV Sport, TVT, Lfrii pour parler de cette campagne dĂ©nommĂ©e ZAC (Zumba Against Cancer) et ensuite avec l’aide de nos volontaires, nous sommes passĂ©s dans les marchĂ©s d’AgoĂš Zongo, AgoĂš AssiyĂ©yĂ©, AgoĂš AtsanvĂ© et CacavĂ©li ( DĂ©kawowossimĂ©) oĂč nous avons entretenu un peu plus de 300 femmes autour de la prĂ©vention du cancer du sein. Les professionnels de la santĂ©, les jeunes leaders, les journalistes et communicateurs qui constituaient notre Ă©quipe se sont succĂ©dĂ©s devant le public pour parler de ce mal, de ses causes, son traitement et surtout PREVENTION.

Les statistiques rĂ©centes sont mĂ©connues pour le Togo mais pour avoir moi mĂȘme perdu ma tante paternelle (Paix Ă  son Ăąme😱🙏), j’ai parfois l’impression que tout le monde connait une femme qui a succombĂ© Ă  cette maladie. Dans le monde une femme sur 8 fera le cancer du sein dans sa vie et une patiente sur 27 en dĂ©cĂ©dera. Vous trouvez que c’est peu?? Les femmes reprĂ©sentent 49,6% de la population mondiale, faites le calcul !! (Je sais que c’est hors sujet mais j’en profite pour lancer un pic đŸ˜ĄđŸ€šÂ aux hommes qui pour excuser la polygamie avancent comme prĂ©texte, qu’il y aurait quatre fois plus de femmes que d’hommes dans le monde: ARRÊTEZ DE MENTIR, VOS STATISTIQUES SONT FAUSSES, IL Y A PLUS D’HOMMES QUE DE FEMMES DONC PRÉPAREZ-VOUS CAR NOUS ALLONS FAIRE LÉGALISER LA POLYANDRIE NOUS AUSSI 😆😝)

Plus sĂ©rieusement, il n’y a aucune cause rĂ©elle ou prĂ©cise du cancer du sein mais plutĂŽt ce qu’on appelle des “facteurs de risques” qui exposent celles qui les portent Ă  des possibilitĂ©s de dĂ©velopper un jour cette maladie. Il s’agit de l’Ăąge (plus de 50 ans), l’hĂ©rĂ©ditĂ© (si une femme du cĂŽtĂ© familial de votre mĂšre a dĂ©jĂ  Ă©tĂ© victime du cancer du sein ou des ovaires avant la mĂ©nopause), les menstruations prĂ©coces (avant 12 ou 13ans), les grossesses tardives ( premiĂšre grossesse aprĂšs l’Ăąge de 30 ans), le refus d’allaiter aprĂšs l’accouchement, les troubles hormonaux ( augmentation drastique des hormones fĂ©minines dans le sang), les contraceptifs oraux pris pendant plusieurs annĂ©es (pilule), la mĂ©nopause tardive (aprĂšs 55 ans), le tabagisme (70% plus de risque que les non fumeuses), l’alcool et L’OBESITE (ce pourquoi je vous exhorte Ă  faire une activitĂ© sportive rĂ©guliĂšre car c’est aussi un facteur de risque de plein d’autres maladies non transmissibles telles que le diabĂšte, l’hypertension artĂ©rielles etc..)

Le cancer du sein est une multiplication anormale et anarchique de cellules dans le sein. Au dĂ©but il n’y a pas de douleur mais avec l’auto examen, on peut sentir une masse dans le sein et parfois aussi dans l’aisselle. Ensuite il peut apparaĂźtre des douleurs, un gonflement, une rougeur au niveau de la peau et une rĂ©traction du mamelon du sein touchĂ©. Si vous constatez ces symptĂŽmes, courez vite consulter un mĂ©decin car ces symptĂŽmes peuvent rĂ©vĂ©ler un cancer du sein. Toutefois, tant que des examens complĂ©mentaires ne seront pas faits, il n’y a pas lieu de paniquer pas car dans 80% des cas, les masses retrouvĂ©es dans les seins ne sont pas cancĂ©reuses.

Par contre lorsqu’il s’agit vraiment de cette maladie et que vous avez mis trop de temps Ă  vous faire soigner, il y a des risques que vous ayez dĂ©jĂ  dĂ©veloppĂ© des mĂ©tastases ( c’est Ă  dire que les cellules cancĂ©reuses se sont dĂ©jĂ  dissĂ©minĂ©es un peu partout dans votre organisme) et Ă  ce stade, et surtout dans nos pays, les traitements (chimiothĂ©rapie, chirurgie, radiothĂ©rapie etc..) sont trĂšs difficiles, voir inefficaces.

C’est pour cela que la campagne Zumba Against Cancer a Ă©tĂ© pensĂ©e et menĂ©e pour permettre aux femmes des marchĂ©s qui pour la plupart manquent cruellement d’information, d’apprendre Ă  faire l’auto examen du sein chaque mois aprĂšs leur menstruations et Ă  rester Ă  l’Ă©coute de leurs corps afin de rĂ©agir promptement si elles ressentent de quelconques anomalies. Il s’agit d’un examen trĂšs simple, qui ne prend que trois minutes et qui peut se faire soit debout devant un miroir, soit couchĂ©e, soit sous la douche. Elles ont posĂ© des tonnes de questions auxquelles nous nous sommes faits une joie de rĂ©pondre (en langue vernaculaire tant bien que mal 😅). Certaines d’entre elles ont pris la parole pour rĂ©-effectuer les gestes que nous leur avons appris; nous leur avons offert de grands autocollants illustratifs Ă  afficher dans les marchĂ©s, ainsi que des stickers ZAC Ă  coller sur leurs tĂ©lĂ©phones, afin que notre passage ne tombe pas dans les oubliettes et pour finir nous les avons sensibilisĂ©es sur les rĂšgles d’hygiĂšnes nutritionnelles et sportives qui permettent de rester en bonne santĂ©.

Pour clĂŽturer en beautĂ© la campagne le samedi 27 Octobre 2018 sur le terrain du lycĂ©e d’AgoĂš, le clou du spectacle, “la cerise sur le couscous” comme le dirait quelqu’unđŸ€Ł, nous avons tenu la ZAC ApothĂ©ose, une sĂ©ance de Zumba fitness endiablĂ©e de deux heures avec plus de 300 participants. Nous avons dansĂ©!! Oh que oui nous avons dansĂ©!! La sueur a coulĂ© Ă  flot et l’Ă©motion dans les regards? C’Ă©tait incroyable de voir Ă  quel point les gens Ă©taient heureux et satisfaits de faire non seulement du sport mais aussi d’Ă©couter  ce  que nos mĂ©decins avaient Ă  leur dire.

Le comitĂ© d’organisation par ma dĂ©licieuse voix 😝 adresse ses sincĂšres remerciements aux MWF Togo toutes cohortes confondues, les MWF 2018 BĂ©nin et Burkina Faso, la CommunautĂ© Yali Togo, le Service des Affaires Publiques du US Embassy of LomĂ©, le GAAT, le Groupement des Femmes de Sabialafia et sa PrĂ©sidente en exercice, les femmes des marchĂ©s de la PrĂ©fecture d’AgoĂš, les mĂ©dias partenaires (grĂące Ă  qui nous avons touchĂ© des milliers de personnes au Togo et dans le monde), le Proviseur du LycĂ©e d’AgoĂš, le Staff de la PrĂ©fecture d’AgoĂš, La Police, La Croix Rouge, les Influenceurs Social Media, les ZAC challengers, les bĂ©nĂ©ficiaires de la campagne toute entiĂšre, les participants de la ZAC apothĂ©ose, les familles, les amis et tout ceux qui d’une maniĂšre ou d’une autre ont participĂ© Ă  la rĂ©ussite de cette premiĂšre Ă©dition.

Et pour finir je voudrais adresser personnellement un SHOUT OUT SPECIAL Ă  nos SPONSORS j’ai nommĂ© : MWF TOGO 2018, INTERPLAST, SARA GROUP, SOGENET SARL, GEF, SOCIETE BFT, COLORIS, HKONNECT, M. Assolem A. SABI, et M. Mohamed D. MADI .

MERCI du fond du cƓur et bravo pour votre engagement pour la prĂ©vention de cette maladie. Puisse le ciel vous Ă©lever encore plus haut dans vos activitĂ©s pour qu’Ă  la deuxiĂšme Ă©dition nous venions prendre des chĂšques plus gros😎🙏. La lutte continue.

Ps: Trouvez ici le lien pour voir les photos et vidéos

Commentaires

  1. Nazif

    Ű·ŰšŰčۧ Ù‡Ű°Ű§ Ű±ŰłŰ§Ù„Ű© Ű·ÙˆÙŠÙ„Ű© ۏۯۧ. Qu Allah t’eleve et t’illumine dans tes projet.tres cool votre action.vous avez contribuĂ© a sauvĂ© la vie de beaucoup de femmes.soyez en fiert. SantĂ© et longue vie to you my lovely sister Faizah

    1. Auteur
      de l’article
    1. Auteur
      de l’article
    1. Auteur
      de l’article
      1. Auteur
        de l’article
    1. Auteur
      de l’article
    1. Auteur
      de l’article
  2. IngineerSY

    Excellent travail. J’aurai voulu ĂȘtre lĂ  mais c’est juste partie remise. Sinon que je dis “oui Ă  la l’Ă©galisation de la polyandrie”. 😂😂

    1. Auteur
      de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *